Créer mon blog M'identifier

Une histoire ordinaire - ça

Le 24 juin 2013, 14:46 dans Livres 0

Une histoire ordinaire ecrite par Peggy Louve

Chapitre 1 - Rencontre

Caro se marie aujourd'hui. Caroline est ma meilleure amie, ma cop´s depuis la maternelle et je suis sa demoiselle d'honneur.
Demoiselle d'honneur quelle horreur !!! On pense de suite à ces séries américaines et a toutes ces cruches alignées à côté de la mariée attifées de robes grotesques et prêtes a tout pour rencontrer l'homme de leur vie. Moi, mon seul souhait pour cette journée est de passer inaperçue comme d'habitude.
De plus je suis le témoin de Caro. Témoin depuis toujours de son amour pour Benjamin. Ils sont tombés amoureux à 13 ans et c'étaient jures de vivre toute leur vie ensemble. Un vrai conte de fée. Ils sont mignons tous les deux mais quel ennui !!! Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfant, voilà leur avenir, enfin leur vie.
Moi je rêve d'une vie pleine de surprise et de découverte, une aventurière de l'amour aussi...
Sauf que pour l'amour c'est plutôt le calme plat et que je ne suis pas d'humeur surtout aujourd'hui a rencontrer mon serial lover.
Oui a cet instant ma priorité est de rentrer dans la robe sublime que j'ai acheté pendant les soldes, mais les vacances et les moritos ont eu raison de ma volonté de perdre mes trois kilos de trop. Heureusement cette nouvelle mode des culottes gainantes parviendra peut être a effacer mes petits bourelets.
Donc plein feux sur mon teint resplendissant, les journées a la plage m'ont permis de perfectionner mon bronzage et ainsi de mettre en valeur ce regard violet si particulier.
D'ailleurs à ma naissance mes parents découvrant ce trésor si troublant ont décidés de me prénommer Lilas.
Bon voilà ma robe est enfin zippee et je suis enfin prête a affronter une journée bien chargée.

Caro est vraiment superbe, une vrai meringue, la robe de princesse dont elle a toujours rêve et qu'elle a d'ailleurs dessiné !!! Comment cette nana si intelligente peut soudain se transformer en une petite midinette incontrôlable ?
Enfin elle l'a son mariage de princesse et elle est radieuse.
Je suis quelques pas derrière elle, attentive aux moindres mouvements de sa traîne, de son voile. Mon amie doit rester parfaite !!
Je rentre le ventre, serre les fesses (ma culotte ne fait pas de miracle) et me tiens aussi droite que Pippa après tout moi aussi je dois être parfaite : je suis la demoiselle d'honneur.

Une cravate, quelle horreur !! C'est bien pour Ben que j'endure cette torture. Mon coloc m'a prête ce déguisement et je me sens aussi a l'aise qu'un pingouin dans un sauna !!
Tous ces gens endimanchés me donnent envie de me tirer. Bon,  Ben a l'air aussi a l'aise que moi mais après tout il l'a bien voulu. Sa meuf me fait penser à Sissi  Impératrice ( et oui je connais aussi les classiques de ma mère !!).
Bon allez scrutons la foule a la recherche d'un bon coup pour ce soir, que je ne sois pas venu pour rien.

Une coupe de champagne a la main, je regarde tous ces gens, des copains pour la plupart qui gesticule sur le dancefloor. La mariée n'est plus aussi présentable, et Benjamin n'a plus rien du prince charmant. Deux heures du mat, cette journée ne finira donc jamais et voilà l'incontournable série de slows !!
Je me lève, direction le jardin. J'ai les pieds en feu, maudits stillettos !!!
Houille, quel con ! Je viens de recevoir au moins 80 kilos sur mon petit orteil, j'en vois 36 chandelles. Pas une excuse, rien. Je ne le connais pas celui la, sympa le copain du gentil marie !
Je m'affale sur la première chaise que je vois et masse mon pied endolori.
Tu veux danser ?
Si je pouvais déjà marcher...
Mon bulldozer me regarde bizarrement. Mon maquillage a coulé ? Qu'est ce que j'ai qui cloche ?
Dommage il est plutôt pas mal Travolta.

Dernières mêlées avant l'envoi des slows, je saute et retombe sur les pieds d'une nana qui ne manque pas de m'injurier. Elle s'éloigne en boitant. 
Les slows, vite fuyons..., il est temps de savourer ce gigantesque cigare que Ben m'a offert après la découpe de l'incontournable pièce montée.
La fille est toujours penchée sur son pied, allez pour une fois soyons gentleman, je vais l'inviter a se trémousser.
Tu veux danser ?
Un éclair me déchire le bide, je reste interloque par son regard. C'est une extra terrestre, 
Mais de quelle planète ? Ses yeux sont incroyables, violets, améthystes, indéfinissables.
Je reste comme un con devant elle. Elle grimace et il me semble entendre qu'elle ne peut plus marcher. 
Je me sens comme hypnotise par son regard et la fixe bêtement.
Non c'est bon, je ne peux même plus remettre ma chaussure, j'espère que je vais pouvoir conduire car la je n'ai plus qu'une seule envie : m'allonger dans mon lit.
Allonger dans un lit, je reprend mes esprits , et bien elle est directe.
Je peux te raccompagner si tu veux ?
Non merci
Son air pince m'indique que j'ai mal interprète ses propos, dommage.
J'allais savourer cet excellent cigare, tu m'accompagne dehors. Je te soutiens si tu as trop mal.
Je passe mon bras autour de sa taille, je la sens se raidir ou frissonner, impossible à définir après les innombrables cocktails ingurgités, j'ai vraiment trop picole, Mais je le tiens mon bon coup de la soirée.

Alors racontes, je t'ai vu partir bras dessus bras dessous avec un beau brun.
Ouais, mais toi fais moi d'abord rêver avec ta nuit de noce.
Ma chérie, une cata. Après 15 minutes a me débarrasser de tous mes chiffons j'ai retrouvé Benjamin affale sur le lit en train de ronfler comme un bienheureux. Moi aussi j'étais naze donc tant pis pour le romantisme et le glamour, je me suis endormie en 5 sec. Bonjour la nuit de noce inoubliable !!!
Et bien moi effectivement je suis partie avec un mec qui m'avait explosé le pied, tu parles d'une rencontre ! Comme il était venu avec un pote et n'avait donc  pas de véhicule il s'est un peu imposé dans ma mini. Sitôt assis, sitôt endormi lui aussi. Donc j'ai pris la direction de l'appart, j'ai gare ma voiture et je suis montée me coucher laissant la belle au bois dormant finir sa nuit dans mon carrosse. A mon réveil je suis allée sur le balcon vérifier que Roméo était toujours la mais plus personne, mon bel inconnu était parti. Je ne sais rien de lui même pas son nom. Dommage, il était plutôt pas mal !!
Bon écoutes cela peut certainement s'arranger.

Putain, qu'est ce que je fous dans cette caisse ? J'ai le dos en vrac, et il est quelle heure ? 6 heures !! Je me tire. Ma tête résonne comme un tambour. Ah oui j'étais avec la meuf aux yeux bizarres, et elle m'a planté la la garce. Je suis ou ? Rue des Templiers ? Mais c'est a 5 minutes de chez moi. Allez courage, que je retrouve rapidos mon pieux.
Je m'effondre sur mon lit, en voilà une qui a du tempérament, ça me plait même si j'en ai fait les frais. Il faut que je demande à Ben son 06, il faut.....

Maman je sors, tu as besoin de quelque chose ? Je ne sais pas si je serais la pour déjeuner, ne m'attendez pas. A ce soir, bisous.
Aujourd'hui pas de cours, Unejournée de shopping pour me vider la tête, je n'arrête pas de penser à Nathan (Caro a mené son enquête). Pourtant qu'est qu'il a de plus celui la ? Une gueule a tomber déjà.
Il doit toutes les avoir et généralement je ne m'attache pas au physique. Mais lui m'a fait l'effet d'une décharge électrique, c'est peut être lui mon aventurier de l'amour.
Allez ma fille ne rêve pas, toi tu lui a plutôt fait l'effet d'un somnifère.
Et de plus il n'a pas du apprécier son réveil matinal.
Cette petite robe est terrible, mais bon pas donnée !! Tant pis je me lâche, essayons pour voir.
Et merde, pardon excusez moi... Mais décidément Nathan qu'est ce que tu fais la ? Désolée pour ton pied, j'allais passer cette robe, je ne t'ai pas vu...oui, oui moi je vais mieux, mais toi ça va ?
Quelle cruche, bonjour la conversation mais qu'il est top !
Un café ? Oui OK
La robe ? Non finalement pas pour moi.

Eh pétasse regarde ou tu marches tu m'a pulvérise le pied ! Non c'est pas vrai ma fee aux yeux violets ! C'est qu'elle est canon cette fille, pas très souriante mais canon.
Maintenant que nous sommes quittes on peut repartir d'un bon pied ? Elle est bonne celle la !
Tu veux prendre un café ?
Enfin pardon, je te dérange tu me paraissais très concentrée ?
Bon, on y va alors.

Lilas, ma nouvelle copine s'appelle Lilas, on a parlé, de quoi déjà ? Je ne sais même plus, elle m'a hypnotisé. Je me suis noyé dans son regard violet et je ne me souviens que du baiser que nous avons échange devant sa porte, je deviendrai romantique ? Pourtant c'est pas le genre de la maison !
Je traîne en rentrant chez moi, un appart que je partage avec deux colocs, pas facile de ramener ma princesse a la maison avec les deux énergumènes. Il va falloir que j'organise un grand ménage de printemps si je veux impressionner la demoiselle.
Eh les mecs j'ai rencontre l'amour de ma vie, elle est a tomber, vous allez halluciner.
Si je l'ai baisé ? 
Pas encore mais cela ne saurait tardé, donc bougez vos culs, il faut que cela soit nickel ici rapidos.
Qui a des draps propres ?

Nathan est divin, nous avons discuté tout l'apres midi. Enfin un mec qui t'ecoute et qui ne passe pas son temps a parler de lui.
D'ailleurs je ne sais pas grand chose sur lui. Il bosse dans une boîte d'informatique mais je n'ai pas vraiment compris ce qu'il y fait !
Sportif, il touche un peu a tout : foot, surf, volley. Son torse muscle moule dans son tee shirt
Me donne envie de m'y blottir. Son sourire est magique. J'imagine déjà ses mains sur mon corps, j'ai le ventre en ébullition et lorsque ses lèvres ont timidement effleure les miennes j'ai cru m'évanouir. Quelle délicatesse, tout me semble irréel, un garçon si romantique cela existe encore ?
Bonsoir tout le monde, non je ne mange pas, pas faim et j'ai des cours a réviser, je monte dans ma chambre.
Allongée sur mon lit je sens une vague de désir m'emporter. Ma main caresse discrètement ma poitrine avant de descendre plus bas. Nathan doit être un expert du plaisir, il est si attentif. Mon doigt titille mon clitoris, ma respiration s'accélère. Je sens encore le parfum vanille de mon beau brun sur ma peau, un délice, j'introduis mon index dans ma fente humide  et commence un mouvement de va et vient qu'accompagne mon bassin. Ma main emprisonne mon pubis et declanche une série de spasmes.
Je jouis toute seule mais bientôt mon bel étalon m'emmenera au septième ciel.
Je tournicote machinalement une mèche de ma tignasse en vrac après cet inavouable délice. 
Je me sens toujours un peu coupable après mes petits plaisirs solitaires, je ne sais pas pourquoi, dans les magasines j'ai lu que c'était tout a fait normal voir nécessaire pour apprendre a connaitre son corps. 
Moi j'espère que très bientôt c'est Nathan qui partira a la découverte mon plaisir. 
Je rêve qu'il me surprenne, m'interpelle, m'initie à de nouvelles pratiques, qu'il soit un amant exceptionnel, unique, fabuleux, que je sois l'instrument de son plaisir et lui du mien.
Je rêve d'être dans ses bras, qu'il m'embrasse tendrement, fougueusement, amoureusement, passionnément...
Je rêve d'un vrai conte de fée..
Nous avons rendez vous demain. Comment je m'habille ?
Petite robe sexy, dim up, escarpins, non c'est trop pour un premier rencard.
Jean, petit haut léger, compensés : difficile a retirer !!
Mini jupe, jambes nues, je suis encore bien bronzée, TEE shirt moulant ma poitrine ronde et ferme ?
Je me détaille devant mon miroir, assez fière de mon corps muscle et souple, merci les séances de fitness et de Zumba.
J'adore danser, je devrais me mettre à la pool dance, histoire d'impressionner mon nouvel petit ami.
Et ma vieille, arrête de fantasmer, ce n'était qu'un petit bisou pas le baiser du siècle. Tu n'est peut être pas son genre de fille, il ne doit même pas penser à toi. Et bien mon coco je vais me rendre inoubliable ! Et pour commencer demain je squatte la salle de bain toute la matinée et je me transforme en reine de Saba. Heureusement demain c'est samedi, journée des courses, donc j'ai le champ libre et la maison pour moi toute seule. Aucune explication a donner a maman qui a un sixième sens pour toutes mes histoires de fille. Pour l'instant c'est mon jardin secret et surtout je n'ai pas grand chose a raconter.
Bon ma fille, enfile ta nuisette et au lit. Il ne faudrait pas qu'en plus tu ais des cernes demain.

Bon je dois retrouver Lilas à 18h30 place de la République. Je finis de ranger l'appart. Impossible d'aller au resto ce soir, je n'ai plus une tune, je viens de me commander une nouvelle planche de surf sur internet, nous sommes mi septembre et mon compte en banque a deja vire au rouge. Donc pour ce soir il faut improviser. Pâtes a la carbonata ? C'est un classique qui fonctionne toujours bien ! Fondant au chocolat Picard ? J'espère qu'elle est gourmande... De tout...
Et mec ne t'emballe pas, elle va peut être te planter place de la République. Elle ne ressemble pas aux filles que j'ai l'habitude de ramener ici et qui s'allonge sans hésitation.
Elle, elle me fait un drôle d'effet et elle a de ces yeux...
Je bande, et pas maintenant, garde ça pour ce soir.
Bon quelques bougies, elles aiment toujours ça, les chauffes plats feront l'affaire. Un coup de febreze, ne pas oublie qu'ici c'est une tanière de mâles....
Le lit est fait, la vaisselle aussi, tout est prêt pour une soirée...de baise...
Allez une petite douche et j'y vais.
Ne pas la faire attendre.

Une histoire ordinaire

Le 24 juin 2013, 14:24 dans Livres 0